jeudi 6 juillet 2017

LES VINS DES PAPES DANS UN LIEU HISTORIQUE A VALREAS


  1. A l’invitation du  Théâtre du Rond Point de Valréas et à l’occasion des 700 ans de l’achat de Valréas par le pape Jean XXII en août 1317, l’A.E.F.O présente jusqu’au 1° septembre,  dans le cadre de l’action « Iter Vitis Pontificum », l’exposition «Les Vins des Pontifes d’Avignon » aux Cordeliers de Valréas, entrée libre du lundi au vendredi et de 15 h 00 à 19 h 00. photo : vernissage le 6.07
  2. Le vernissage a eu lieu ce jeudi 6 juillet en présence des partenaires (Vignerons de l’Enclave – groupe Cellier des dauphins – ANEV, Université du vin), des élus et représentants des communes de l’Enclave (dont la conseillère départementale Corinne Testud-Robert représentant le président M. Chabert) et des amis de l’histoire et du vin de l’Enclave des papes.
  3. Cette exposition qui voyage depuis deux ans (de Beaumes de Venise à Apt en passant par le Clos Vougeot) a été remise à jour pour faire la part belle au vin (et aux vins) de l'Enclave des papes, à l’histoire de la ville et du lieu, avec notamment le pape Jean XXII qui, dit-on, fut guéri par ce vin, et acheta aussitôt les droits sur Valréas un an après son élection en août 1317....

  1. Pourquoi les papes ? Parce que ce sont eux qui pendant près de 500 ans ont été nos suzerains dans le Comtat et à Avignon. Les papes ayant racheté les droits à tous les co-seigneurs on peut dire que l’enclave de Valréas n’avait plus de seigneur, elle n’avait qu’un suzerain, le pape ! Alors que partout encore régnait la féodalité, déjà, dans l’Enclave nous étions différents !  
  2.  Pourquoi le vin ? C’est par leur pouvoir temporel qu’ils ont fait évoluer notre agriculture, en achetant des terres pour assurer la subsistance de leur cour et en influençant telle ou telle culture dont la vigne et le vin et dont on découvrira les nombreux usages dans l’exposition. Encore heureux pour nous qu’ils aient aimé le vin – imaginons un peu si ils avaient préféré le thé par exemple ?
  3.  Pourquoi à la salle des Cordeliers ? 
  4. La salle des Cordeliers est un lieu historique s’il en est, qui mériterait d’être classé au Patrimoine Universel de l’Enclave car l’église des Cordeliers a abrité le premier référendum d’autodétermination de l’histoire de l’humanité avec le fameux vote pour rester dans le Comtat ou pour devenir français (7 août 1791), vote au cours duquel les valréassiens, à l’unanimité, avait émis le vœu de rester sous le pape.
VIDÉO DE L'exposition A VOIR  ICI

  1.  Photos : autour de Monique  Benintendi-Simond, la présidente du T.R.P les invités et partenaires de l’exposition - vues de l’exposition

EXPOSITION A VALREAS 07 2017

lundi 3 juillet 2017

A VALREAS J - 2

A l’invitation du  Théâtre du Rond-Point de Valréas et à l’occasion des 700 ans de l’achat de Valréas par le pape Jean XXII en aout 1317, l’AEFO présente dans le cadre de l’action « Iter Vitis Pontificum », l’exposition «Les Vins des Pontifes d’Avignon ».
VERNISSAGE LE JEUDI 6 JUILLET DE 11H00 à 13h00 - Venez nombreux - inauguration déambulatoire et Vin d'honneur offert par notre partenaire.

REMERCIEMENTS

A tous ceux  qui ont participé à cette aventure qui dure depuis trois ans.

- En premier le Conseil Général de Vaucluse de 2014, le président Claude Haut et son représentant dans l’Enclave Gérard Santucci qui  ont assuré leur  soutien puis  leur aide.
- Puis tous ceux qui nous ont suivi apportant leur conseils, aides, prêts de matériel et diffusion : Balma venitia  relayés aussitôt par Inter Rhône, l’Université du Vin, Iter Vitis, Winetourism média, l’ANEV (Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin) , et enfin France Bleu Vaucluse et Vaucluse Matin. Sans eux cette exposition n’existerait pas.


- Pour l’année 2017  nouveau partenaire avec « Les Vignerons de l’Enclave » (Groupe Union des Vignerons – Cellier des Dauphins) plus connus autrefois (avant le procès de nos voisins de Châteauneuf calcernier) sous le nom de Cellier de l’Enclave des papes. Toute l’année nous présentons et faisons déguster leurs cuvées (au pluriel) « 1317 ». 

Quant aux personnes privées qui ont participé à l’aventure   remerciements à :
Jean–Pierre Saltarelli, journaliste honoraire et sa compagne photographe, Véronique Pagnier, qui ont apporté toute la documentation et qui ont permis d’éditer un livret à recommander  car c’est une rareté dans le monde du vin et des papes
Sophie Bentin, docteur en histoire, spécialiste  des papes d’Avignon qui a veillé avec rigueur à ce que tout ce qui est écrit ou dans l’expo  soit compatible avec une démarche historique.
Philippe Castellar, professeur honoraire, qui a construit la Tiare, clou de l’exposition, et qui nous a fourni conseils et objets pour l’exposition.
Merci à eux